Les Bienfaiteurs

Association Culturelle et Cultuelle d'Escaudain

jeudi, 03 23rd

Last updateMar, 28 Mai 2013 8pm

L'hégire

Le Prophète (saw) continuait toujours son rôle de prédicateur aux caravanes ou aux différentes tribus qui se présentaient à la Mecque et bien sûr comme à son habitude son oncle Abou Lahab le suivait à la trace et dénigrait son travail.

A un endroit nommé Aqaba, le Prophète (saw) rencontra un groupe de Ansars (médinois) qui se convertirent à l'islam. Les Ansars savaient d'après les écrits que détenaient les Juifs de leur ville que viendrait un Prophète, ils virent en Mohamed (saw), l'homme annoncé. Dès lors, le Prophète chargea Mossâb ben Omaïr de se rendre à Médine et de leur apprendre le Coran et de leur enseigner l'Islam.

L'année qui suivit un autre groupe d'Ansars se présenta à nouveau à lui et se convertit. Les Qoreich agacés par le Prophète (saw) se résignèrent à le tuer dans son sommeil.

Ils décidèrent que chaque fils de Clan tuerait en même temps le Messager d'Allah (saw) ceci rendant la vengeance impossible. Lorsqu'ils décidèrent de passer à l'acte, ils trouvèrent Ali Ibnou Abi Taleb allongé dans le lit à la place du Prophète (saw).

Le Messager (saw) avait reçu l'ordre d'Allah de quitter la Mecque et de se rendre à Médine. Avant d'entamer le voyage, Le Prophète chargea Ali de restituer aux légitimes propriétaires les biens qu'on lui avait confié et veilla à ce que les Musulmans aient quitté la Mecque.

Par la suite, l'Envoyé d'Allah (saw) accompagné d'Abou Bakr partit vers Médine.

Ce qu'il faut en tirer :

  •  On remarque que la situation du Prophète (saw) est ici en train de changer en sa faveur. La patience a donné ses fruits et la mission a commencé à récolter ce qu'elle avait semé. Nous avons vu que le Prophète (saw) ne limita pas sa mission aux seuls Qoreichites qui n'épargnaient aucun effort pour le persécuter, mais qu'il interceptait les tribus venant de l'extérieur de la Mecque.
  •  Les fruits récoltés démontrent que l'adhésion à Dieu ne s'accomplit pas sans effort. L'homme sincère ne se distingue de l'hypocrite qu'au prix de la souffrance et de l'effort. Il n'est pas juste de gagner une cause sans peine, de rapporter un butin sans en payer la taxe.
  •  La profession de foi en l'islam des notables médinois ne se limita pas à prononcer les deux chahada, elle exprimait une conviction intérieure venant du coeur, manifestée par la parole. Elle était un engagement à remplir toutes les obligations incluses dans l'allégeance au Prophète (saw).
  •  Le Prophète (saw) envoya Mossab ben Omaïr à Médine en qualité de premier ambassadeur de l'Islam. L'envoyé d'Allah (saw) choisit avec soin un homme jeune cultivé, patient, connaissant sa religion. De nos jours, beaucoup d'hommes parcourent la Terre en propageant le message de l'Islam mais ont-il été au préalable formés ? malheureuseusement pour une grande majorité, non ! Cela nous apprend également que le travail de propagation de l'islam n'incombaient pas seulement au Prophète (saw) et aux Envoyés de Dieu.
  •  On déduit de l'hégire deux devoirs légitimes :
      --> La nécessité d'émigrer d'une terre hostile à une terre d'accueil. Une terre hostile désigne tout endroit dans lequel le Musulman ne peut guère accomplir les rites imposés par l'Islam comme la prière, le jeûne...
      --> Le devoir de solidarité entre les Musulmans quelques soient leur nations tant que cette solidarité est possible. Imams et Savants s'accordent à accuser d'un péché grave ceux qui peuvent délivrer leurs frères musulmans de l'oppression où qu'ils se trouvent et choisissent de s'en abstenir.
  •  Nous voyons à travers l'Hégire que Dieu nous recommande de sacrifier nos biens et notre terre pour la cause de l'Islam au cas où cela s'avère nécessaire.
  •  Le fait que le prophète (saw) ait laissé Ali (raa) à la Mecque pour restituer les dépôts à leurs propriétaires prouve indiscutablement que les polythéistes se contredisaient. Il le démentaient et l'accusaient de sorcellerie et d'imposture mais il était le seul homme assez honnête pour se voir confier leurs biens. C'était bien la preuve que leur incroyance ne résultait nullement de leur méfiance à son égard, mais plutôt de l'orgueil. Ils craignaient que la vérité qu'il leur apportât ne leur fit perdre leur influence et leur autorité.
  •  Le Prophète (saw) partit en dernier pour Médine. Il savait que sa vie était menacée mais il savait également qu'il était le Protégé d'Allah. Si le Messager (saw) était, comme prétendent les ennemis de l'Islam, Un homme visant les biens de ce monde serait il resté à la merci de ses ennemis ?

 

Dernière modification le dimanche, 09 juin 2013 14:09

Commentaires   

 
-1 #1 renseignementkabous marie louise, 10-11-2013 10:19
salam aleykoum je voulais vous demander si cela st possible de faire mariage hallal,mon compagnon est algerien musulman et moi francaise ,musulmane pratiquante et on ne veut pas vivre dans le haram,et pour le moment pas de mariage a la mairie ,car j ai un probleme de crédits trpo elever ,lui il veut le mariage c est moi qui ne veut pas ,je touche la pension de retraite de mon defunt mari qui est decede il y a 8 ans ,je suis d accord pour le mariage mais pas avant 2018 ,fin de mon credit ,je vous supplie pouvez vous nous faire le mariage hallal,il a 54 ans moi 66 ans ,j habite 87 rue kopierre 59580 aniche ,mon compagnon en a parler un ,vendredi a l imam ,il devait nous envoyr l imam d escaudain et des témoins ,pouvez vous faire quelque chose pour nous ne pas vivre dans le haram ,on veut se marir devant ALLAH, qu allah vous protege aleykoum salam madame kabous
Citer
 

Derniers commentaires

Contact

  • Adresse : 29 rue Camille Desmoulins,
    59124 Escaudain, FRANCE
  • Tél :